En quoi consiste le métier de chauffeur poids lourd ?

En quoi consiste le métier de chauffeur poids lourd ?

En quoi consiste le métier de chauffeur poids lourd ?

Aussi appelé conducteur routier, le chauffeur de poids lourd assume la tâche délicate de conduire à bon port les marchandises qui lui sont confiées. Ce métier principalement représenté par des hommes ouvre toutefois ses portes à quelques conductrices routières, attirées par la notion d’indépendance qui se dégage de ce statut particulier. En effet, seul sur la route dans son véhicule, le conducteur poids lourd gère en autonomie son parcours et ses dispositions de travail. Quelles sont ses missions lors d’une journée représentative ?

Le chauffeur poids lourd, un conducteur responsable et expérimenté

Ce n’est pas un cliché, le conducteur routier passe bel et bien la majeure partie de son temps de travail à rouler. Qu’il soit affecté à des transports régionaux (courte distance) ou internationaux (grand routier), sa conduite doit être exemplaire et respecter la règlementation en vigueur dans les différents pays traversés. Les poids lourds suivent généralement des limitations de vitesse spécifiques, et sont soumis à des restrictions selon la météo ou les conditions de circulation. En outre, le caractère imposant du véhicule nécessite une prise en main experte et une bonne évaluation des risques. Les marchandises doivent arriver à bon port, et en état impeccable.

Transporter des marchandises, des produits dangereux ou des animaux

Différentes affectations existent au sein du métier. Si le fret de marchandises est un classique, certains routiers se spécialisent dans le transport d’animaux, de produits dangereux ou de denrées réfrigérées, pour les livraisons de courses à domicile par exemple. Le chauffeur est responsable de son chargement. Il contribue à l’installation dans le camion ou l’effectue seul, ainsi qu’au déchargement à l’arrivée. Une bonne condition physique est donc indispensable afin de pouvoir procéder au port du matériel sans souffrir du dos ou des genoux. Dans le cas de transports d’animaux, le chauffeur veille à ne pas les exposer à un stress inutile et vérifie les conditions de température et d’hydratation nécessaires à leur assurer un voyage correct.

Une part administrative et commerciale importante

De nombreux documents sont à remplir lors des différentes opérations de récupération et de livraison du contenu du camion, ainsi qu’aux douanes. Le routier remplit les bordereaux de livraison, tient à jour son carnet de bord, complète les formulaires et factures pour l’entreprise ou la police. Ses rapports fréquents avec l’administration et la clientèle demandent du tact, de la patience, et un sens aigu du contact. Sur la route aussi, le calme est de rigueur envers les automobilistes parfois irrités par la présence de poids lourds, et par les autres chauffeurs qui ne respectent pas forcément les règles de sécurité.

L’âme du mécano pour entretenir le véhicule

Les routiers entretiennent souvent une relation particulière avec leur véhicule. C’est en quelque sorte leur bureau mobile, aussi aiment-ils l’aménager et le personnaliser pour rendre plus confortable ces longues heures de conduite en solitaire. Fréquemment, des opérations de contrôle doivent être effectuées pour vérifier l’absence de fuite et le bon fonctionnement du camion. La vidange et le graissage entrent aussi dans les attribution du chauffeur qui connait la mécanique de son véhicule à la perfection et peut repérer les signes d’une éventuelle panne à venir.

Des heures passées loin de chez soi

Entre le temps de route et les heures d’attente lors du chargement puis du déchargement des marchandises, le routier est rarement à la maison. Ses horaires incluent parfois des nuits et week-ends travaillés. Mais le salaire prend en compte les contraintes liées à l’exercice du métier, et rémunèrent le temps passé sur place entre deux cargaisons. Ainsi, le chauffeur de poids lourd dispose d’un emploi du temps difficile à concilier avec la vie de famille, mais celui-ci favorise une certaine indépendance car l’essentiel du travail s’effectue à bord du camion, en solitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *