Histoire du secteur industriel de l’automobile

Histoire du secteur industriel de l’automobile

Histoire du secteur industriel de l’automobile

L’industrie automobile occupe une place importante dans de nombreux pays industrialisés. La place centrale qu’elle occupe est due à son passé historique rapproché des industries militaires, de la place importante qu’elle peut occuper dans le produit intérieur brut et de l’apparence que donne la voiture dans le monde extérieur.

 

L’évolution internationale de l’industrie auto

Le domaine de l’industrie automobile est aujourd’hui constitué d’équipes conséquentes qui se servent d’outils qui arrivent de différents détaillants, mais qui continuent à fabriquer des matériaux lourds comme la tôlerie ou la production des moteurs ou autres pièces.

 

Les pays les plus avancés dans la production d’automobile en 2007 sont : le Japon avec environ 10 millions, la Chine et l’Allemagne avec environ six millions, les États-Unis et la Corée du Sud avec plus de trois millions, puis la France, le Brésil, l’Espagne, l’Inde, le Royaume-Uni avec de deux millions.

 

Le commerce des voitures lié à l’industrie

Le commerce est un secteur-clé dans l’économie. La production et la mise en marché d’automobiles est effectuée par des industries autonomes, ou non-autonomes, ou par le biais d’une entreprise qui fait entrer des automobiles sur son territoire. Un groupe est responsable des importations dans des petites villes. La vente des automobiles a reçu un coup dur lorsque les lois de libre concurrence sont sorties.

 

Mis à part le fait que beaucoup de gens s’en servent encore, la voiture offre l’opportunité aux gens d’utiliser leurs cartes de crédit. En France, en 2001, environ 37 % des crédits ont été effectués à l’achat de voitures nouvelles et 66 % si on y ajoute les anciennes voitures.

 

La voiture démocratisée auprès du grand public

Dès sa création, les gens avaient peur de la voiture. Ils la voyaient comme un quelque chose de dangereux. Elle était en quelque chose une alternative aux difficultés engendrées par tous les projets mis en place pour protéger les gens sur les routes comme elle était vue durant les d’années passées. Hors-mis toute la gestion sur les routes ou l’attitude des automobilistes sur les routes, les problèmes récurrents sont ceux d’une sécurité qui ne bouge pas. Assurer la sécurité des individus dans les automobiles en cas d’accident de la route et les protéger. Faire passer des messages à la population afin de réduire le nombre d’accidents. Historiquement, l’amélioration de la sécurité sur les routes n’a commencé que dans les années 1970, période de recrudescence des accidents mortels.

 

Le nombre d’accidents sur les routes se chiffre par milliards de kilomètres effectués entre différents pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *