Voiture Tesla, une commercialisation qui se déroule uniquement en ligne

Voiture Tesla, une commercialisation qui se déroule uniquement en ligne

Voiture Tesla, une commercialisation qui se déroule uniquement en ligne

Pour rester concurrentiel tout en offrant un maximum de rentabilité, Tesla a déclaré dans un récent communiqué modification importante de sa politique commerciale. Cette modification se porte sur la suppression de la majorité des boutiques physiques de l’enseigne. Ainsi, les consommateurs qui envisagent d’acheter la fameuse Model 3 ne pourront concrétiser leur rêve qu’en se tournant vers les plateformes de vente en ligne de l’enseigne ou encore des concessionnaires qui sont entré en partenariat avec l’enseigne.

Fermeture des boutiques physiques de Tesla, une question de rentabilité

L’un des défis les plus majeurs que le constructeur américain a adopté depuis son ouverture c’est de rester rentable tout en maintenant le prix très compétitif. Cela en est le cas pour sa berline haut de gamme qui est vendue à 35 000 dollars, le prix le plus abordable du marché.

L’objectif de la fermeture de ces points de vente à travers le monde en commençant par l’Amérique du Nord c’est de pouvoir limiter les charges d’exploitation de l’enseigne. Seuls quelques magasins vitrines seront épargnés pour permettre à la marque de rester visibles dans les « zones commerciales stratégiques ». Pour ce qui concerne le sort du showroom parisien installé depuis le printemps 2018 dans le quartier très huppé de la Madeleine reste incertain. Pour les clients, ce bouleversement a pour signification la fin des visites en concession pour un essai ou des conseils avant l’achat. Si vous vous souhaitez donc acheter une Tesla, à l’avenir, il suffira d’un smartphone, et la transaction se fera en une minute sur internet.

Qu’est ce que les experts de l’industrie automobile pensent de ce changement ?

« Ce choix n’est pas sans risque, puisqu’au-delà de la commercialisation, la firme propose la maintenance des véhicules dans ses succursales ». Pour taper fort, la maque a également lancé le slogan « satisfait ou remboursé ». Faute de donner aux clients la possibilité de tester leur future voiture avant de conclure la transaction, la marque a inclus une clause « satisfait ou remboursé » dans son offre. Face à cela, les acquéreurs ont en leur disposition sept jours après l’achat pour s’assurer que le véhicule répond bien à leurs attentes. Dans le cas contraire, ils peuvent tout simplement le rendre et se faire rembourser intégralement, à condition qu’il soit encore en parfait état et qu’il affiche moins de 1 600 kilomètres au compteur.

Pour ce qui concerne la rentabiltié et le chiffre d’affaires qu’elle va se faire, la firme se montre confiante. En effet, elle se base sur un taux de satisfaction qu’elle dit élevé pour affirmer qu’à l’issue de la semaine d’essai, les conducteurs ne pourront que conserver la voiture. Encore faut-il disposer de dizaines de milliers d’euros, à moins de souscrire un prêt auto Macif, quitte à devoir en demander l’annulation en cas de restitution de la voiture.

Il est important de constater que passer à l’e-achat pour sa voiture Tesla présente des bénéfices et de certains inconvénients. De ce fait, avant de vous décider d’un tel ou tel achat, veuillez vous assurer que vous avez pris la bonne décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *