Points sur la décote d’un véhicule neuf et d’occasion

Points sur la décote d’un véhicule neuf et d’occasion

Points sur la décote d’un véhicule neuf et d’occasion

Grâce à l’évolution de la technologie, les automobilistes peuvent eux-mêmes calculer la décote de leur véhicule. Au moment de sa vente, la question du prix de sa valeur résiduelle est à ne pas négliger. L’acheteur doit en effet savoir combien perd cette automobile par an. À ce sujet, il faut noter qu’une voiture neuve perd 20 à 25 % de sa valeur la première année. Visiblement, cette situation peut marquer tout de suite un mauvais investissement pour l’acheteur.
On peut dire ainsi que la décote fait partie des postes de dépense pour un véhicule neuf. En général, les experts estiment qu’une voiture perd à peu près la moitié de sa valeur neuve jusqu’à sa quatrième année d’utilisation. Face à une telle situation, l’acheteur hésite de faire le choix entre un modèle neuf et une voiture d’occasion. Peu coûteuse à l’achat, cette dernière peut présenter une excellente affaire. En revanche, le fait de renoncer au neuf peut aussi engendrer la perte de certains avantages offertspar les constructeurs.

La décote d’une voiture d’occasion récente

Disponibles auprès d’un mandataire auto ou d’autres vendeurs professionnels, les occasions récentes sont des véhicules ayant une ancienneté moins de 3 ans. Dans la plupart des cas, elles regroupent les « occasions neuves », les anciens véhicules de location ainsi que les voitures de collaborateurs. Le premier s’agit de véhicules déjà immatriculés par les concessionnaires pour qu’ils puissent atteindre leur objectif de vente. Ces modèles, appelés également « 0 km », sont ensuite revendus quelques mois plus tard sur le marché de l’occasion. Le second cas représente les voitures qui ont fait l’objet d’une location de courte durée, mais qui peuvent afficher un kilométrage élevé.
Pour le dernier, ce sont des véhicules achetés par les salariés d’un constructeur. Au cours de leur transaction, ils ont pu bénéficier d’une remise exceptionnelle. La revente de ces voitures d’occasion récente permet à leur vendeur de perdre le moins d’argent possible à condition de respecter certains facteurs. Sur ce, sa dépréciation dépend des variations saisonnières du marché de l’occasion, de l’âge du véhicule ainsi que son ancienneté au sein de sa gamme.

Les solutions permettant de perdre le moins d’argent après la décote

On sait que les voitures neuves perdent trop vite leur valeur dès leur première année d’utilisation. Afin d’éviter une perte d’argent lors de sa revente, voici certaines alternatives que les automobilistes peuvent appliquer. Tout d’abord, si le propriétaire a bénéficié d’une remise importante lors de l’achat d’un véhicule neuf, la meilleure solution est de procéder à sa revente au bout de six mois.Cette option lui permet d’avoir un prix raisonnable qui ne descend pas plus de 10 % de sa valeur initiale. La voiture peut aussi constituer un capital remarquable si on la met en vente après quatre ou cinq ans après sa première circulation. Enfin, une voiture en fin de vie peut aussi rapporter gros, car elle ne décote plus. Cependant, il faut faire attention parce qu’il ne s’agit pas de vendre n’importe quel modèle, seuls les plus recherchés en occasion auront le bon prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *