Conduire une voiturette : ce qu’il faut savoir

Conduire une voiturette : ce qu’il faut savoir

Conduire une voiturette : ce qu’il faut savoir

Une voiturette, ou voiture sans permis, est un quadricycle à moteur qui a la particularité d’avoir une puissance maximale de 4 kw. La conduite de ce type de véhicule est soumise à des réglementations moins contraignantes, mais présente également certaines restrictions. La vitesse d’une voiturette est limitée à 45km/h, ce qui empêche de rouler avec sur certaines voies. Une telle limite incite les usagers à apprendre le code de la route et à passer l’examen du permis.

Qui est autorisé à conduire une voiturette ?

 

Un conducteur de voiturette doit au moins avoir le brevet de sécurité routière ou BSR. Toutefois, une nouvelle loi en vigueur depuis 2014 autorise une personne à conduire une voiture sans permis selon son âge. Les personnes nées avant 1988 sont alors autorisées à conduire ce type de véhicule ; tandis que celles nées après cette année doivent être âgées de 14 ans minimum et être titulaire d’un permis AM.

Il importe de noter qu’un usager qui conduit une voiturette mais ne répond pas à ces conditions, est passible d’une amende de 35 euros. Il est aussi possible qu’un usager ne puisse pas conduire une voiturette s’il est sujet d’une condamnation judiciaire qui le lui interdit.

Voiturette et assurance

 

Comme tous véhicules terrestres à moteur, une voiturette doit obligatoirement être assurée pour pouvoir circuler. La garantie minimum requise pour cela est la responsabilité civile. Il peut toujours être intéressant de souscrire des garanties supplémentaires sur une voiture sans permis. Car le coût d’une assurance pour voiturette est moins cher que celui d’une assurance pour automobiles classiques.

Cela est d’autant plus nécessaire s’il s’agit d’une voiturette neuve. A noter qu’un conducteur de voiture sans permis n’a pas droit au système bonus-malus pour son assurance.  Pour plus d’actualités et d’informations sur l’acquisition du permis, du code de la route, ou sur le secteur automobile, il peut être utile de se rendre sur www.palma-automobiles.com.

Voiturette et immatriculation

 

L’obtention d’un certificat d’immatriculation est une autre formalité nécessaire pour pouvoir prendre la route au volant d’une voiturette, que celle-ci soit neuve ou d’occasion. La procédure est semblable à celle des autres voitures. Le conducteur devra notamment écrire la mention QM ou quadricycle à moteur dans le champ J1.

Le coût total d’obtention d’un certificat d’immatriculation repose sur différents éléments, à savoir : la taxe régionale, la taxe de gestion et la redevance d’acheminement. La plaque d’immatriculation devra ensuite être placée à l’arrière du véhicule. Enfin, il faut savoir qu’à l’opposé des voitures habituelles, les voiturettes sont dispensées du contrôle technique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *